Afghanistan

Thématiques : Normes humanitaires, Accès humanitaire, Genre

Depuis que les Talibans sont devenus le gouvernement de facto de l’Afghanistan en août 2021, leurs actes sont ceux de l’État. Les Talibans sont donc tenus de respecter les normes humanitaires, de garantir la paix et la stabilité et de s’efforcer de promouvoir l’égalité et l’intégration. Dans ce contexte, la sécurité et la sûreté restent une préoccupation majeure car d’autres groupes marginalisés se disputent le pouvoir.

Cette situation complexe isole les groupes les plus vulnérables, tels que les minorités religieuses et culturelles, les femmes et les jeunes filles. Les dynamiques mondiales et régionales influencent également la crise humanitaire en Afghanistan. Avec le désengagement des puissances occidentales et la non-reconnaissance de l’autorité de facto de Kaboul, les acteurs régionaux s’impliquent de plus en plus. En 2022, la situation humanitaire s’est aggravée en raison de multiples facteurs, notamment la sécheresse, les catastrophes naturelles, les chocs économiques et les menaces en matière de protection, alors qu’en 2021, l’accent avait été mis sur les conflits. La violence localisée, les effets durables de la guerre et les récents déplacements à grande échelle entravent les efforts de redressement et la résilience. Les problèmes de protection englobent les violences fondées sur le sexe, les enlèvements, les déplacements forcés, les mariages d’enfants, la discrimination, le vol de biens, les restrictions d’accès et les difficultés d’accès à l’aide humanitaire. La situation de l’Afghanistan reste très fragile, exigeant le dialogue, la protection des droits et la cohésion des communautés.

Les opérations de l’Appel de Genève dans le pays

Programmes de formation pour les anciens talibans devenus policiers

  – Mise en œuvre de programmes de formation efficaces et organisation de plus de 150 sessions sur deux ans pour anciens talibans devenus policiers dans sept provinces, en mettant l’accent sur le traitement humain des civils.

  – La formation a été étendue aux officiers de police, au personnel pénitentiaire et aux membres des patrouilles, ce qui a entraîné des changements positifs notables.

  – Les entretiens avec les participants ont mis en évidence l’amélioration des interactions et de la compréhension des principes humanitaires.

Accès au quartier général de la police dans les provinces d’opération

  – Négociation avec le directeur de l’éducation du quartier général de la police, qui a abouti à un accord pour former des formateurs (responsable de l’éducation et responsable de l’alphabétisation de chaque district de police) aux normes humanitaires et à l’application de la loi fondée sur des principes.

  – L’initiative de formation des formateurs se déroule sur trois jours pour tous les officiers de police et touche des centaines de formateurs dans les provinces de Kaboul, Balkh et Nangarhar. Cette formation devrait être étendue à d’autres provinces où l’Appel de Genève opère (Bamyan, Kandahar et Kunduz).

Programme de sensibilisation et de consultation des communautés

Des séances de sensibilisation et de consultation sont organisées pour les communautés et les organisations de la société civile (OSC) à l’aide d’une série de 18 messages. L’objectif final de ces activités est d’améliorer les connaissances des communautés en matière de droit international humanitaire et leur capacité à plaider en faveur de leur propre protection. En deux ans, près de 200 séances de sensibilisation et de consultation ont été organisées avec les communautés et les organisations de la société civile.

Ateliers pour les spécialistes nationaux et internationaux des religions

Des ateliers avec des érudits religieux sont organisés dans les provinces d’opération de l’Appel de Genève afin de diffuser des messages clés sur les normes humanitaires pour la protection des civils.

Engagement avec les étudiants et les universitaires

L’Appel de Genève a dirigé un cours d’été sur les normes humanitaires internationale à l’intention des universitaires de Kaboul, favorisant ainsi les possibilités de collaboration avec l’université de Kaboul.

Campagnes dans les médias et la presse écrite pour promouvoir les normes humanitaires et la protection des civils

Lancement de campagnes dans les médias (radio, télévision et médias sociaux) avec des messages sur la protection des civils conformément aux principes islamiques et aux traditions afghanes.

Chiffres clés

  • Près de 300 formateurs de personnel chargé de l’application de la loi ont reçu une formation de l’Appel de Genève et formeront ensuite d’autres membres, améliorant ainsi les pratiques en matière d’application de la loi dans six provinces
  • Près de 200 séances de sensibilisation et de consultation ont été organisées avec les communautés et les organisations de la société civile sur une période de deux ans.
  • Plus de 150 sessions ont été organisées pour anciens talibans devenus policiers.

Informations de contact:

Fahad Abbasi – COUNTRY DIRECTOR

fabbasi@genevacall.org

Medias

Bulletin

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez des informations sur nos activités.

Privacy(Nécessaire)