Le 18 aout 2019, les leaders militaires de l’Alliance des Patriotes pour un Congo Libre et Souverain (APCLS) ont signé l’Acte d’Engagement pour la protection des soins de santé pendant les conflits.

La signature de ce document engage le groupe à respecter et protéger les blessés, les malades – civils ou militaires – le personnel de santé, les installations et transports sanitaires.

« Cet engagement pour une meilleure protection des soins de santé, le premier de ce genre en Afrique et dans le monde, est absolument central et nécessaire pour le bien-être de la population civile à l’est de la RDC. Nous saluons la décision prise par l’APCLS et les encourageons vivement à mettre leur engagement en pratique. L’Appel de Genève accompagnera l’APCLS dans cette démarche » a déclaré Mr. Alain Délétroz, Directeur Général de l’Appel de Genève.

La signature de l’acte d’engagement sur la protection des soins de santé pendant les conflits est essentielle dans un contexte comme la RDC, particulièrement touché par les attaques sur les structures et personnels médicaux, surtout depuis la confirmation de la 10ème épidémie d’Ebola dans le pays. De nombreux Centres de Traitements d’Ebola et personnels associés ont fait l’objet d’attaques depuis le début de la pandémie.

Grâce à des contacts soutenus entre le bureau de l’Appel de Genève à Goma et L’APCLS depuis 2014, l’acteur armé non-étatique a également signé l’Acte d’Engagement sur la protection des enfants des effets des conflits armés, en 2016. Plus récemment, il s’est aussi engagé formellement à faciliter l’accès humanitaire dans sa zone de contrôle.

L’Acte d’Engagement est un engagement humanitaire formel que les acteurs armés non-étatique peuvent signer pour améliorer leur respect des normes humanitaires. La signature de cet accord ne leur donne aucune reconnaissance politique ou légale. L’Appel de Genève respecte les principes de neutralité et d’impartialité dans son travail et se limite strictement à améliorer le respect du droit humanitaire par les acteurs armés non-étatiques afin d’assurer une meilleure protection des populations civiles.

Ce projet a été possible grâce au soutien d’ECHO, la République et canton de Genève, et la Ville de Genève.

2019 © Geneva Call Tous droits réservés - Made with ♥ by Buxum Communication